Particuliers

Que risque-t-on si on part sans payer d’un restaurant ou d’une station-service ?

Partir sans payer d’un restaurant, d’une station-service, d’un taxi ou d’un hôtel est un délit de filouterie. On parle aussi de grivèlerie ou de resquille .

    Cas concernés

    Le délit de filouterie existe lorsqu’une personne part sans payer après avoir consommé ou utilisé les services suivants :

    • Restaurant ou café

    • Station-service

    • Taxi

    • Hôtel, si le séjour dure moins de 10 jours

    À noter

    ne pas payer le péage est une filouterie de péage passible de 150 € d’amende.

    Quelles différences entre la filouterie, le vol et l’escroquerie ?

    • La filouterie se distingue du vol, car l’auteur doit s’être fait servir et non se servir lui-même. Par exemple, celui qui prend l’essence à la pompe sans payer commet un vol et non pas une filouterie.

    • La filouterie est proche de l’escroquerie, mais cette dernière concerne des faits plus graves. C’est de l’escroquerie et non de la filouterie si l’auteur use de manœuvres frauduleuses , c’est-à-dire s’il ment pour tromper ses victimes. Par exemple, si une personne se fait passer pour un policier pour « réquisitionner » du carburant.

    Conditions

    Pour être condamné, l’auteur doit remplir toutes les conditions suivantes :

    • Avoir utilisé le service d’un professionnel (avoir dormi à l’hôtel, avoir bu un café, avoir pris un taxi…)

    • Savoir qu’il est incapable de payer ou être délibérément décidé à ne pas payer ce service

    • Être de mauvaise foi, c’est-à-dire n’avoir jamais eu l’intention de payer

    L’auteur d’un délit de filouterie risque 6 mois de prison et 7 500 € d’amende.

    La filouterie se prescrit par 6 ans à compter de la commission des faits.

  • Pour être assisté :
     Avocat 
  • Pour être assisté :
     Avocat 

Ce contenu vous a-t-il été utile ?